ARMS
Switch
Créer un contenu
Test : Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !
Switch
ARMS
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste sayh.net
16 juin 2017 à 14:07:45
16/20

Lecteurs sayh.net
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
44.99€ Switch
44.99€ Switch
Voir toutes les offres
  • Partager sur :
Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Alors qu'il n'avait pas convaincu les foules le jour de son annonce, lors de la présentation de la Nintendo Switch le 13 janvier dernier, Arms a réussi à attiser la curiosité des joueurs, petit à petit, au fur et à mesure des mois. La castagne 2.0 a-t-elle sa place sur la console hybride du grand Big N ? Il semblerait bien que ce soit le cas.

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

La formule de Nintendo, on la connait : créer des jeux très accessibles de prime abord, qui cachent finalement une incroyable profondeur. Qu'ils soient à dynamique solo ou multi, les produits de la firme de Kyoto possèdent toujours ce mix entre fun immédiat et challenge en deuxième couche et c'est justement à cela qu'on les reconnaît. Mais le plus incroyable, c'est de se rendre compte qu'aussi vieille est la formule, elle fonctionne encore sans vaciller. Arms est l'archétype du titre sur lequel on peut s'amuser en quelques minutes avec le petit frère mais qui peut aussi squatter votre Nintendo Switch des heures durant lorsque vous voulez montrer votre skill en ligne.

Un poing c'est tout



Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Le principe de base est simple : Des combattants s'affrontent en arène. Avec des bras extensibles, on peut manipuler la destination de ses coups, via des mouvements du poignet ou avec les sticks selon notre façon de jouer. Il est aussi possible d'esquiver les attaques en se déplaçant, de faire des esquives dans la direction voulue, de sauter ou encore de bloquer les attaques adverses. C'est bien évidemment aux Joy-Con que le gameplay est le plus fun puisqu'il faut à peu de choses près reproduire les bons mouvements, mais Arms se joue tout aussi bien à la manette. A vrai dire, c'est même plus simple par moments, même si c'est fatalement moins drôle quand on joue avec des potes.

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Toute la technique de Arms consiste à lire le jeu de son adversaire. Foncer dans le tas et envoyer vos poings est la meilleure façon d'être sévèrement rossé, notamment via une choppe du plus bel effet. Certes, les joueurs qui veulent juste s'amuser sans se prendre la tête se contenteront de bourriner comme des sauvages et il y a de fortes chances que cela les fasse rire. Toutefois, on découvre rapidement de multiples subtilités. Par exemple, il est possible de contrer une choppe en donnant un coup de poing dedans. Classique mais efficace. D'un autre côté, « poing » est un bien grand mot qui dans Arms peut signifier beaucoup de choses. En effet, chaque combattant dispose initialement de trois types de poings différents qui ne s'utilisent absolument pas de la même façon. Il y a des poings lourds qui permettent de dévier les poings plus légers, mais aussi des poings qui peuvent créer des explosions, des poings plus maniables à l'allonge phénoménale ou encore des poings plus rapides, par exemple. Puisque vous choisissez quels poings vous mettez à gauche et à droite au début de chaque round, vous pouvez tout à fait varier les plaisirs et ainsi surprendre votre adversaire avec des combinaisons étonnantes. C'est d'autant plus vrai que la plupart des poings disposent aussi de capacités spécifiques lorsqu'ils sont chargés (en maintenant l'esquive) et qu'ils ont des propriétés comme la possibilité de brûler, paralyser, ralentir, etc.

Ne pas foncer dans le tas

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Mais si les poings sont déjà un bon moyen de personnaliser son combattant, faut-il encore choisir ce dernier en connaissance de cause. Bien que le nombre de personnages, 10, peut sembler particulièrement léger, ils ont chacun des capacités propres qui s'allient à la customisation que l'on peut apporter à leurs poings. Par exemple, Ninjara peut brièvement se téléporter dans les airs alors que Spring Man dispose de poings constamment chargés lorsqu'il est aux affres de la mort. Ribbon Girl peut quant à elle effectuer plusieurs sauts aériens. Vous l'avez compris, vous allez devoir apprendre à parfaitement maîtriser un personnage (et ses poings) pour parvenir à vos fins.

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

En combat, il ne faut pas plus d'une minute pour se rendre compte de la dimension stratégique de Arms. Jauger son adversaire pendant 10 bonnes secondes n'est pas rare et les débuts de partie voient souvent les joueurs balancer fébrilement leurs poings de loin pour voir la réaction de l'opposant. Le plus terrifiant à ce niveau vient de la possibilité de déclencher une super attaque, via une jauge qui se remplit à chaque fois que l'on balance ses poings. Etant donné la puissance de ces super attaques, autant dire qu'on est particulièrement sur la défensive lorsque l'adversaire a sa jauge remplie, prêt à nous délester du tiers de notre barre de vie à la moindre erreur. Arms est plus que jamais un jeu de combat basé sur la punition : si vous êtes le premier à attaquer, soyez sûr de votre coup ! Toutefois, la passivité peut aussi être punie : outre les choppes qui fonctionnent très bien contre les joueurs qui tentent de se protéger un peu trop souvent, prendre des coups dans les bras peu casser ces derniers pendant un cours instant, les rendant inactifs.

Arms : Le mode versus 2v2


De multiples façons de jouer

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Si le gameplay est complet, notez que Arms fait l'effort de développer sa formule de bien des manières. Tout d'abord, le 1v1 n'est pas la seule option. Il est possible de jouer jusqu'à quatre que ce soit en 2v2 ou en chacun pour soi (à trois joueurs aussi, d'ailleurs). Lorsque l'on joue en équipe, la donne change : vous et votre équipier êtes liés par une sorte de corde. Si l'un des deux combattants est éjecté (notamment via un choppe), l'autre aussi. Cette corde limite aussi vos déplacements : il est important d'être coordonné avec son équipier si on veut parvenir à faire quelque chose de correct. Mais outre le multi, Arms ne propose pas que du combat pur : il est possible de faire de basket ou du volley-ball. Le concept du basket est plutôt fun de prime abord : il n'y a pas de ballon et c'est votre adversaire que vous devez mettre dans le panier. Mettre des coups de poing peut l'étourdir mais dans l'ensemble, ce mode est un simple concours de choppe. Le mode volley-ball est quant à lui plus intéressant, surtout quand on y joue en 2v2. Si donner des coups de poings permet de renvoyer la balle dans l'autre camp, on peut aussi soulever le ballon pour faire des smash, que ce soit soi-même ou via son coéquipier. Il ne s'agît pas là du cœur du gameplay mais ça reste drôle entre deux branlées classiques. Un autre mode en versus oppose deux joueurs dans un jeu de destruction de cibles. Ici il faut être habile de ses poings, non seulement pour toucher les cibles mais aussi pour agresser ou se protéger de son adversaire, les deux combattants se faisant face. Il s'agît sans doute du mode le plus stratégique même si certains personnages sont plus avantagés que d'autres.

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Bref, c'est bien de s'amuser, mais quel contenu propose Arms exactement ? Et bien figurez-vous que pour un jeu qui compte grossir avec de nouveaux DLC gratuits de façon régulière via des personnages, stages et modes de jeux, on part déjà sur de bonnes bases. Le mode Grand-Prix (jouable en solo ou en coop) nous oppose à 10 adversaires de plus en plus coriaces. Même si la plupart des confrontations se font en combat classique, il arrive de devoir affronter un CPU au basket ou aux cibles par exemple. On peut voir le mode Grand-Prix comme une sorte de mode arcade, en sachant que le challenge est au rendez-vous vu les réflexes parfois surprenants de l'IA. Le mode versus permet de customiser des combats (ou mini-jeux) à un, deux, trois ou quatre joueurs, avec un impact sur le temps, la présence et le niveau des CPU, etc. Notons d'ailleurs qu'en solo, le Versus propose un mode particulier de survie dans lequel vous devez affronter 100 ennemis d'affilée en récupérant peu de vie. Les 10 arènes ayant leurs propres spécificités, l'issue du combat peut dépendre de plusieurs facteurs et nul doute que ce mode est stressant, surtout si on veut faire un bon temps.

Rendez-vous en ligne

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Mais sans surprise, comme un certain Splatoon, Arms laisse une grand place en multi. En mode non-classé, on peut enchaîner les combats selon des paramètres définis aléatoirement. Avec un fonctionnement par lobby, le mode enchaîne de lui-même les confrontations que ce soit en combat classique ou autre. Il est même possible d'y affronter des boss en coopération ! Le mode classé, quant à lui, se contente de confrontations en 1v1, dans des arènes ou aucun bonus/malus n'apparaît (récupération de vie, boost de la jauge de super attaque, bombes, etc.). Un système de niveaux permet de classer les joueurs et d'organiser automatiquement le match-making. Excellente nouvelle, il vous est aussi possible de créer des parties en ligne entre amis (non-classées) avec la possibilité de changer à peu de choses près tous les paramètres de jeu, idéal pour faire des tournois même s'il faudra attendre l'arrivée du mode spectateur qui arrivera peu après la sortie du jeu. Enfin, La Nintendo Switch porterait mal son nom s'il n'était pas possible d'y jouer en mode local avec des potes, chacun sur sa Switch ou à plusieurs sur une même console. Encore une fois, pratiquement toutes les configurations sont permises et Arms tire parfaitement profit de la plate-forme à ce niveau.

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Une bonne finition

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Finissons enfin ce tour du contenu avec quelques perspectives d'évolution. Tout d'abord, sachez que chaque affrontement, quelque soit le mode, vous permet de gagner de la monnaie qui peut être utilisée pour débloquer de nouveaux poings pour vos combattants. Mais ne croyez pas qu'il s'agît d'un vulgaire tour dans un magasin : en fait, les pièces sont dépensées dans le mode Arsenal, sorte de mini-jeu dans lequel il faut frapper des caisses d'armes pour en bénéficier par la suite. Ce mode est une vraie course contre la montre puisque vous devez souvent frapper des horloges pour gagner de précieuses secondes, mais aussi des cibles pour avancer dans l'Arsenal. Bref, un aspect ludique fort intéressant. Notez que lorsque vous gagnez de nouvelles armes avec un personnage, vous débloquez en fait celles d'un autre perso, ce qui pourrait être vu comme une « décaractérisation »...

Arms : La boxe déjantée sauce Nintendo !

Dernier point, Arms dispose aussi d'une technique impeccable avec une fluidité à toute épreuve, très important dans un jeu du genre. Entre les effets qui pleuvent et les personnages et arènes colorés, ce n'était pas nécessairement gagné même si le titre repasse en 30fps lors des sessions multi en écran splitté. La bande-son est aussi d'une efficacité redoutable avec un thème principal qui va s'accrocher à votre mémoire pendant de longues heures. Toutefois, petit bémol, on peut regretter un certain manque de personnalité général. Les combattants manquent quand même drôlement de charisme, avec leur dégaine de rebuts de super-héros. Rien qui ne vous empêchera de vous amuser, mais cela reste à noter.

Arms : Le mode Arsenal pour gagner des poings

Chargement du lecteur vidéo...
Les notes
+ Points positifs
  • Un plaisir immédiat
  • Une belle profondeur de gameplay
  • L'aspect stratégique des combats
  • La diversité des modes de jeu
  • Les multiples configurations solo et multi
  • Pouvoir créer ses propres lobby
  • Les poings sont vraiment différents
  • Techniquement propre
  • L'arrivée de nouveaux contenus gratuits, comme pour Splatoon
- Points négatifs
  • Dix combattants de base, cela reste faible
  • Les personnages manquent de charisme
  • Chaque poing est finalement dispo pour tous les combattants
  • Pas assez d'happening en match
  • Bourriner les coups de poing pour charger la super attaque, ils auraient pu trouver mieux

Arms suit la lignée de Splatoon en avançant un concept à forte dynamique multi en ligne. Avec un gameplay accessible de prime à bord mais terriblement technique au final, il offre une profondeur de gameplay étonnante, dispersée dans de multiples modes de jeu. En solo ou à plusieurs, il propose du challenge et quelques barres de rires même si on sent que le concept ne demande qu'à évoluer. Peu importe s'il fait partie des titres pour lesquels « le deuxième sera bien meilleur », Arms dispose déjà de toutes les ficelles du bon jeu de combat allié aux recettes du multi sauce Nintendo.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste sayh.net
16 juin 2017 à 14:07:45
16/ 20
Lecteurs sayh.net
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Tous les prix
Prix Support
44.99€ Switch
44.99€ Switch
Voir toutes les offres
Mis à jour le 16/06/2017
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : E3 2017 : Sonic Forces, le retour en grâce ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Aperçu : E3 2017 : Strange Brigade, une momie qui vous veut du bien
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : E3 2017 : Last Day of June : Le nouveau titre émouvant des concepteurs de Murasaki Baby
    PC - PS4
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars : Battlefront II
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce