Pokémon Soleil / Lune
3DS
EtoileAbonnementRSS
sayh.net  /  Pokémon Soleil / Lune  /  Tous les forums  /  Forum Pokémon Soleil / Lune  / 

Topic [Fic] Cupidité, Vices et Pouvoir

Sujet : [Fic] Cupidité, Vices et Pouvoir



Page suivanteFin
RamPaige
RamPaige
MP
20 mai 2017 à 17:25:36

Bonjour tout le monde ! :noel:

Après avoir terminé ma fic sur Pokémon S/L qui avait été un succès ( http://sayh.net/forums/42-3007468-49374734-1-0-1-0-fic-pokemon-s-l-en-roman.htm ), je me suis lancé dans l'écriture d'une nouvelle fiction, d'un tout autre style, beaucoup plus complexe.

Cette fois, il ne s'agit plus d'une aventure Pokémon classique, mais d'un monde qui ressemblera énormément au nôtre, avec toutes les problématiques et les vices que nous le connaissons, dans lequel l'aspect humain sera beaucoup plus développé que dans une histoire Pokémon (beaucoup moins de combats Pokémon, pour plus de problématiques humaines).

J'en profite également pour préciser que, par souci de détails et de cohérence, toutes les références scientifiques ou médico-légales qui se trouveront dans la fic sont bien existantes, c'est-à-dire qu'il s'agit de méthodes employés par de vrais criminologues, dans la vie réelle.

Contrairement à ma précédent fic sur S/L, celle-ci ne se basera sur le scénario d'aucun jeu, si ce n'est que l'intrigue se déroulera à Kanto. Je précise aussi que certains passages peuvent choquer, puisqu'il s'agit d'un monde qui se rapproche du nôtre, et nous savons tous qu'il est loin d'être tout rose et gentil :noel:

Voilà, sans plus attendre, je vous laisse découvrir le premier chapitre, dès le prochain post. J'espère que les mises à jour seront aussi fréquentes que ma précédente fic, mais celle-ci est beaucoup plus difficile, pour moi, à écrire pour des soucis de réalisme et d'intrigue.

RamPaige
RamPaige
MP
20 mai 2017 à 17:26:56

CHAPITRE 1

Le jour où elle avait quitté la région d’Alola, pour venir vivre à Kanto, elle n’avait jamais su où tout cela la mènerait, ni quel cauchemar sa vie allait devenir. Malheureusement, on ne pouvait pas encore lire l’avenir… Et pourtant, tout avait démarré, presque dans un rêve, tellement tout cela semblait si beau… Une opportunité en or de faire table rase du passé, de s’offrir un nouveau départ, une nouvelle vie, dans une région toute neuve, là où personne ne pourrait la reconnaître…

Du moins, ce fut ce qu’elle pensait.

Lilie était une jeune fille de vingt ans. Elle vivait seule dans un appartement plutôt chic d’Azuria, dans la région de Kanto. Il y a de cela quelques années, elle s’était expatriée à Kanto dans le but d’éloigner sa mère de l’archipel d’Alola, qui regorgeait de souvenirs douloureux pour celle-ci.

La mère de Lilie, Elsa-Mina, était l’ancienne présidente de la Fondation Aether, et s’en était servie dans le passé en guise de couverture, afin de masquer son véritable objectif : celui de prendre le contrôle des Ultra-Chimères et de les ramener dans le monde des Pokémon, ce qui laissa place à une véritable crise majeure, dans toute la région d’Alola. Depuis ces jours sombres, le peuple de l’archipel la haïssait. On avait cherché les coupables, les noms des personnes que l’on pourrait blâmer pour cette catastrophe. On la traitait de tous les noms, l’insultait, et la pauvre Lilie, en tant que sa fille, n’était guère épargnée par la colère populaire.

Ainsi, elle n’avait été que trop heureuse de pouvoir recommencer une nouvelle vie à Kanto, là où elle trouverait la paix, bien qu’elle demeure parfois nostalgique de la région d’Alola, où vivaient la plupart de ses amis. Au fil des années, à force de travail et de volonté, son frère ainé, Gladio, avait fini par dissiper l’hostilité du peuple d’Alola envers la fondation Aether, après avoir prouvé sa bonne foi et sa véritable envie de faire de cette institution, une association visant à protéger les espèces de Pokémon en voie de disparition.

Malgré cela, Lilie ne semblait pas pressée de rentrer à Alola. Elle avait pris ses aises à Kanto et s’était même lancée dans des études pour devenir infirmière Pokémon. Sa mère, avec qui elle s’était réconciliée et qui avait encore quelques économies, avait loué cet appartement pour elle dans cette ville calme d’Azuria, pour éviter les mauvais quartiers des grandes villes comme Céladopole ou Safrania, jugés trop dangereux, surtout avec la Team Rocket qui gangrénait dans ces cités.

Rien ne pouvait lui arriver à Azuria, réputée pour être la plus paisible de Kanto. Du moins, c’est ce qu’ils pensaient tous. Lilie prenait sa nouvelle vie et ses objectifs très à cœur. À terme, elle espérait pouvoir soigner un maximum de Pokémon, avant de rentrer à Alola, et épauler son frère Gladio dans le but de sauvegarder les espèces menacées. Mais pour le moment, elle n’avait aucun souci de ce genre en tête, trop heureuse d’avoir pu décrocher ce stage important, en tant qu’infirmière assistante, au Centre Pokémon d’Azuria.

De nature plutôt timide, Lilie préférait garder un cercle d’amis plutôt restreint mais fidèle. Elle sortait avec ses copines et camarades de classe, au cinéma, au restaurant et parfois dans des bars, si elle n’avait rien le lendemain. Elle adorait les films et la musique, surtout les comédies, et les comédies musicales. Bref, elle menait une vie tout à fait normale, loin du chaos que celle-ci l’avait été, lorsqu’elle avait parcouru les routes de la région d’Alola.

Elle avait également un petit copain, son seul lien avec la région d’Alola, puisque ce fut là-bas qu’ils se sont rencontrés. Il était le petit-fils d’un des doyens de l’archipel, et avait voyagé avec elle durant toute leur aventure, et l’avait suivie jusqu’à Kanto par amour. Néanmoins, après une pause de quelques années, il avait décidé de reprendre sa carrière de Dresseur et s’était mis en tête à relever le défi de la Ligue Pokémon de Kanto, en commençant par un voyage pour récolter les huit badges nécessaires.

Cela sera comme un tour des îles, version Kanto, avait-il plaisanté à ce sujet avant de prendre la route. Même si Lilie avait envisagé, l’espace d’un moment, de le suivre dans son périple, elle ne pouvait pas se permettre de mettre entre parenthèses ses études médicales. Ils s’étaient donc promis de se revoir, une fois qu’il aura terminé son voyage. De ce fait, la jeune fille était restée à Azuria, avec pour compagnie son fidèle Otaquin, que lui avait offerte une de ses anciennes amies, qui était sans doute la meilleure Dresseuse Pokémon d’Alola, bien qu’elle n’ait jamais décroché le titre de Maître. Mais ça, ce fut une toute autre histoire…

Lilie ne se douta pas un seul instant que, durant toutes ces années de tranquillité, elle avait déjà été repérée, puis ciblée minutieusement. Par une ombre invisible qui n’attendait que le moment propice pour bondir sur sa proie, à l’instant où celle-ci s’y attendrait le moins. Ce fut à ce moment que le cauchemar débuta… Sans prévenir, sans crier gare… Aussi froide que la lame d’un couteau qui se promènerait sur une échine, ou les griffes acérées d’un Dimoret, au moment où il les enfonça dans la chair tendre de sa proie.

Tout commença par une douce nuit d’été, qui avait commencé comme totues les autres. Lilie dormait dans son lit, dans la chambre de son appartement, songeant à ce qu’elle aurait à faire le lendemain. La routine, comme d’habitude… Faire des courses pour remplir le frigo, relire quelques notes, passer un coup de serpillère dans le salon, promener son Otaquin… Les portes étaient, comme toutes les nuits verrouillées. La fenêtre était entrouverte pour laisser passer un léger courant d’air frais mais elle habitait au troisième étage, donc aucune raison de s’inquiéter, comme toujours. Elle croyait être en sécurité, or elle se trompait.

Cette nuit-là, comme si elle avait été prise d’un affreux doute ou d’un mauvais pressentiment, Lilie s’était réveillée en pleine nuit et ne parvint plus à retrouver le sommeil, à la manière d’une personne âgée qui aurait oublié de prendre ses somnifères. Chose des plus étranges puisque cela ne lui arrivait quasiment jamais.

Allongée sur le dos dans son lit, son cœur battait la chamade, comme si elle venait de courir un marathon, ou bien comme si elle était dans une salle obscure de cinéma, sur le point d’assister à un film d’horreur particulièrement effrayant. Mais le pire dans tout cela, ce fut qu’elle ignorait parfaitement la raison pour laquelle son pouls s’était mis à tambouriner de cette façon dans ses veines.

- « Pourquoi ? Pourquoi est-ce que mon cœur bat-il si fort ? Il n’y a pourtant aucune raison… » furent les questions qui tourmentaient son esprit.

Elle chercha à se calmer, à respirer profondément et à se rendormir. Espérant replonger dans un monde de rêves et que tout cette mésaventure sera oubliée le lendemain. Rien à faire, ses yeux demeuraient désespérément écarquillés, à fixer le plafond. Elle décida alors de se lever, de prendre un grand verre d’eau frais. Et ce fut alors qu’elle réalisa l’horreur absolue… Elle tenta de bouger et de se redresser. Impossible, comme si des cordes invisibles lui avaient entravé tout mouvement, la clouant contre son matelas.

Elle mit quelques secondes avant de comprendre que son corps ne lui obéissait plus. Sa première pensée fut de se demander ce qui lui arrivait, alors que tout cela fut tout nouveau pour elle, qui n’avait jamais eu ce genre de problèmes auparavant. Toutes sortes de questions, toutes plus effrayantes les unes que les autres, s’amassèrent alors dans son esprit. Venait-elle de contracter une maladie fulgurante ? Avait-elle été droguée ? Ou quelque chose d’autre ? Malgré sa somnolence, la panique s’empara d’elle petit-à-petit. Ce fut alors qu’elle le vit.

Une ombre se détacha dans le noir, s’avança vers elle, comme dans un film d’horreur. Son cœur manqua de se voir pousser des ailes pour s’envoler hors de sa poitrine, sous l’effet de la panique. Elle tenta de réagir, de faire quelque chose, de crier ou même de se redresser. Peine perdue, aucun membre de son corps ne parvint à lui obéir.

L’ombre prit forme, et déplia deux, non quatre bras massifs. Était-ce un Pokémon ? Ou bien un affreux cauchemar bien trop réel ? Un contour se dessinait dans les ténèbres, une silhouette bien plus grande que celle d’un homme, qui brandirait des membres épais et musclés, avec deux grands yeux jaunes brillants. Lilie tenta d’ouvrir la bouche, de crier aussi fort qu’elle le pouvait, d’appeler du secours. Mais aucun son ne sortit de ses lèvres quand la créature s’approcha d’elle, au point qu’elle pouvait déjà sentir son haleine fétide et chaude lui envahir ses narines.

Lilie se mit alors à tempêter, à tout faire pour chercher à se défendre, poussée par le pur instinct de survie. Mais rien à faire, ce fut comme si son corps tout entier s’était pétrifié, alors que la pièce sembla tourner tout autour d’elle. Elle vit l’ombre se déplacer au-dessus de son corps et déplier ses innombrables bras, comme les tentacules d’un Tentacruel, sur le point de se saisir de sa proie pour l’entraîner dans les profondeurs de l’océan, avant de la dévorer.

Au prix d’un terrible effort, Lilie parvint enfin à ouvrir la bouche et à laisser s’échapper un son aigu, ivre de panique. Mais trop tard… Massive, telle une montagne, l’ombre fut déjà sur elle. Comme écrasée par le malheur et les ténèbres, un brouillard épais s’empara de Lilie, la faisant plonger dans un monde froid et obscur. Le matelas se déroba sous son dos, les ténèbres l’envahirent alors que ses paupières se fermèrent…

Et Lilie s’évanouit…

Raidvn
Raidvn
MP
20 mai 2017 à 17:38:03

Omg omg Rampaige. :bave:
Je lis. :ok:

Raidvn
Raidvn
MP
20 mai 2017 à 18:32:53

Bon, je comptais éviter un double post, mais tant pis. :hap:
Alors, déjà, ça fait du bien de retrouver ton niveau d'écriture. Malgré quelques fautes de temps et une ou deux fautes de frappe ( "totues"), c'est toujours aussi plaisant. :oui:
J'aime beaucoup le fait que cette histoire soit une suite à ta première fiction, ça se relie, c'est vraiment cool. Et j'espère qu'il y aura d'autres mentions à Luna à l'avenir.
Et bonne idée la Lilie infirmière, ça lui va bien et ça aurait été redondant qu'elle soit Dresseuse elle aussi.
Après, je suis légèrement déçu que le personnage principal soit de nouveau une fille. Comme t'as déjà travaillé avec Luna, j'aurais bien aimé voir comment tu travailles un héros masculin.
Tu comptes de nouveau tenir un rythme quotidien ? :cute:
Bref, hâte de lire la suite. :ok:

Message édité le 20 mai 2017 à 18:34:13 par Raidvn
RamPaige
RamPaige
MP
20 mai 2017 à 18:55:52

Luna n'apparaîtra pas dans cette fiction, on en a déjà assez mangé avec elle, dans la précédente :noel:

Il n'y aura pas vraiment de personnage principal (je peux assurer que ce ne sera pas Lilie, malgré les apparences du tout premier chapitre) mais celui qui s'en rapprochera le plus du rôle du protagoniste sera un homme :noel:

Pour le rythme, ce sera un peu plus compliqué puisqu'il s'agit d'un scénario inédit, mais si ça a autant de succès que la précédente fic, ça se pourrait que je garde le même :noel:

Benjyvee
Benjyvee
MP
20 mai 2017 à 19:19:17

Direct je valide :bave:
Super Chapitre :bravo:

PikaLink
PikaLink
MP
20 mai 2017 à 19:58:37

Trouvé ! Je lirais dès ce soir ! Topic en fav'!

Yoshi59[JV]
Yoshi59[JV]
MP
20 mai 2017 à 20:11:40

Et voilà la nouvelle fic :bave:
Et c'est toujours aussi bien écrit :ok:

JaSuroh
JaSuroh
MP
20 mai 2017 à 21:08:17

Yo ! Dis, est-ce que tu publies ta fic' sur Bip, aussi ?

C'est plus facile de lire sur le mode lecture de Bip que sur des pavés Jvc, je trouve.

PikaLink
PikaLink
MP
21 mai 2017 à 00:45:03

Le 20 mai 2017 à 18:55:52 RamPaige a écrit :
Luna n'apparaîtra pas dans cette fiction, on en a déjà assez mangé avec elle, dans la précédente :noel:

Il n'y aura pas vraiment de personnage principal (je peux assurer que ce ne sera pas Lilie, malgré les apparences du tout premier chapitre) mais celui qui s'en rapprochera le plus du rôle du protagoniste sera un homme :noel:

Pour le rythme, ce sera un peu plus compliqué puisqu'il s'agit d'un scénario inédit, mais si ça a autant de succès que la précédente fic, ça se pourrait que je garde le même :noel:

Ça à l'air génial, en plus c'est comme un genre de spin-off de la fic d'avant, juste excellent :cimer:
En tout cas j'ai lu maintenant et je demande qu'une chose: la sweet :hap:

RamPaige
RamPaige
MP
21 mai 2017 à 08:58:19

Le 20 mai 2017 à 21:08:17 JaSuroh a écrit :
Yo ! Dis, est-ce que tu publies ta fic' sur Bip, aussi ?

C'est plus facile de lire sur le mode lecture de Bip que sur des pavés Jvc, je trouve.

Je n'ai pas de compte sur Bip donc ce sera, comme la fic précédente, une exclu jvc :noel:

c'est comme un genre de spin-off de la fic d'avant

Hmm... Sans spoiler, cela n'aura strictement rien à voir avec la précédente :noel:

Benjyvee
Benjyvee
MP
21 mai 2017 à 09:36:03

En tous cas tu aimes toujours autant les smileys noel :noel:

Victory_fire
Victory_fire
MP
21 mai 2017 à 13:47:42

Oh oui la nouvelle fic de Rampaige. :bave:

J'ai hâte de lire la suite. :noel:

RamPaige
RamPaige
MP
21 mai 2017 à 16:48:45

CHAPITRE 2

- « Ce n’est pas vrai, dites-moi que je rêve ! »

Pour sa nouvelle mission qui lui avait été désignée dès son arrivée à l’aube au quartier général de la police criminelle de la région de Kanto, Seth aurait pu rêver à quelque chose de moins glauque. Juste le temps à ses collègues de lui annoncer qu’il avait été nommé responsable de cette enquête qu’il fut parachuté dans sa voiture de fonction. Direction Carmin-sur-Mer, avec pour seuls indices un bloc-notes, dans lequel on faisait référence à une découverte macabre, par un pêcheur ce matin.

Malgré le ciel bleu et la température déjà douce de l’été, il ne put s’empêcher de réprimer un frisson. Mais aux yeux de Seth, la lumière la plus éclatante projetait les ombres les plus noires. Quand on contemple le monde avec des yeux de flic à la criminelle, on percevait le malheur et l’horreur dans les choses les plus bénignes. Le boulot devait déteindre sur lui, songea-t-il. Il n’avait pourtant que la trentaine d’années, soit l’âge dans lequel on se sentait le plus fort, et pourtant, il avait vu tellement de choses abominables qu’il se sentit presque dans la peau d’un vétéran, rentré de la guerre.

Plutôt affuté physiquement, ses cheveux noirs mi-longs lui donnaient pourtant l’apparence d’un type cool, qui aimerait jouer de la guitare pour impressionner les filles, ou boire une pinte de bière entre amis sur les docks de Carmin-sur-Mer, tout en se vantant du dernier Pokémon qu’il venait de capturer, mais Seth savait se montrer du plus grand sérieux, lorsqu’il s’agissait de boulot.

- « Allez, au boulot, Luxray. Tâche de repérer le moindre indice. »

Il passa sa main dans la crinière de son fidèle partenaire, un Luxray dont les yeux perçants lui permettaient de voir aussi bien en pleine nuit, qu’au zénith du soleil. Seth n’avait jamais regretté le choix de s’engager dans la criminelle, même si étant jeune, il avait aspiré à devenir un grand Dresseur Pokémon, libre comme l’air et parcourant le monde à la recherche de défis. Mais pour lui, il n’y avait pas plus grande gloire que celle d’apporter la justice en ce monde.

Un ruban de police jaune, dressé par quelques Machocs, avait entouré la scène sur un grand périmètre alors que des agents de la police scientifique, reconnaissables avec leurs blouses blanches, s’affairaient déjà sur les lieux à la manière des archéologues sur un site de fouille. Aidés par quelques Pokémon formés pour ce travail, notamment un Minotaupe spécialisé en forage, munis d’outils et de toutes sortes d’appareils, ils scannaient, relevaient, notaient tout élément susceptible d’être utile à l’enquête. Il exhiba son insigne aux policiers présents et passa sous le ruban.

- « Qu’y a-t-il, Luxray ? »

Son Pokémon referma sa gueule sur sa manche, comme s’il cherchait à capter son attention. De là où il était, Seth pouvait apercevoir le cadavre grisé et putréfié d’une jeune femme qu’on déplaçait prudemment. Un léger sentiment de nausée l’envahit à l’instant où remarqua les mouches voler au-dessus de celui-ci qui devait être en état de décomposition. Autour de la découverte macabre, des Caninos, appartenant aux agents de police, se mirent à grogner et à aboyer.

- « Je ne pense pas me tromper en disant que quelqu’un ne devait pas trop l’aimer. »

Seth se retourna pour voir sa subalterne venir dans sa direction, tout en s’essayant au cynisme. Ce qui fut un échec total puisqu’à la seconde où celle-ci posa ses yeux sur le corps, son visage se figea dans l’instant. À côté d’elle, un autre policier en uniforme, qui s’était également approché, se mit à vomir au sol.

- « Pas de trace de vomi sur une scène de crime. Que quelqu’un lui apporte un sac en papier avant qu’il ne contamine tout. »

Le jeune inspecteur, malgré son visage fermé depuis la découverte d’une nouvelle scène à lui en faire perdre foi en l’humanité, prit un malin plaisir en voyant sa collègue cesser de raconter des idioties pour se rendre compte de la gravité des faits. Puis il jeta un regard agacé à l’officier qui était en train de vomir bruyamment, bien qu’il ne puisse pas vraiment lui en vouloir de réagir de la sorte. À ses débuts, lui-même avait été malade en voyant des corps en état de lambeaux. Et Seth ne pouvait pas dire que ce fut quelque chose dont l’expérience aidait à appréhender car, en ce jour, il devait également se concentrer pour ne pas vomir devant une telle horreur, surtout à cause de l’odeur. Ce qu’il avait sous les yeux devait faire partie des pires choses qui lui ont été donné à voir, de toute sa vie.

- « Ceux qui ont envie de vomir sont priés de s’éloigner de la scène, pour des raisons évidentes !

- Putain, qu’est-ce que ça pue… On lui a chié dessus après l’avoir liquidée ou quoi ? » hoqueta-t-elle.

Seth ne répondit pas et considéra la jeune femme qui plaça un masque de chirurgien sur son visage, selon la procédure mais aussi pour se protéger de cette odeur de mort infecte. Toutefois, il sentit son sang bouillir devant le manque de respect total dans les mots de sa collègue. Linde était la criminologue attitrée de la région de Kanto. Une fois son diplôme de médecine légale en poche, elle avait été propulsée directement dans le grand bain, au sein de la brigade criminelle de Kanto.

Linde n’était pas forcément la personne la plus appréciée de la brigade, loin de là. Les flics endurcis n’aimaient pas trop ceux qu’ils considéraient comme étant des « grosses têtes », sortis tout droit des bancs de la fac, qui débarquaient avec leurs grands airs en pensant tout savoir, sous prétexte qu’ils avaient eu une mention à leur diplôme supérieur. Et la criminologue, dès sa première affaire dans la criminelle, il y a de cela un an, ne s’était pas fait que des amis avec son égoïsme permanent, donnant l’impression d’être là avec pour seule motivation, le chèque à la fin de l’affaire et les éventuels pots-de-vin, en échange d’un dossier falsifié ou bâclé.

- « Hé, tu es sûre que ça va ? tenta de la réveiller Seth.

- Oh merde… J’aurais dû rester aux stups, c’est moins dégueulasse et ça paye mieux, murmura-t-elle. Euh… je veux dire… oui. Oui, ça va… »

Pas forcément convaincu, Seth allait néanmoins accepter cette réponse. Il n’avait pas eu un très bon à priori sur cette fille, qui trainait derrière elle un lourd passif avec la brigade des stups qui était censée lutter contre les trafics en tout genre et la contrebande. Mais il allait devoir faire avec et était prêt à fermer les yeux sur ses excentricités, du moment que cela n’impacte pas son rendement au boulot. Lui laissant quelques secondes pour se ressaisir, il se tourna vers l’un de ses collègues, qui était occupé aux fouilles avec l’aide du flair de son Caninos.

- « Alors, qu’est-ce que nous avons là ? s’enquit-il.

- Bonjour, patron. Nous n’avons pas encore l’identité de la victime… Nous avons fouillé son corps, à la recherche d’éventuels papiers d’identité, mais rien de cela n’a été trouvé. »

Seth acquiesça machinalement. Au vu de l’état du corps, difficile de faire une reconnaissance faciale à vue d’oiseau. Peut-être que son meurtrier avait délibérément jeté tout document, afin de ralentir au maximum, l’avancée de l’enquête ? Il se tourna et jeta un regard par-dessus son épaule. Les indices scientifiques et médico-légaux, c’était plus le domaine de prédilection de sa jeune collègue.

- « Tu as quelque chose à nous dire, Linde ? »

La criminologue eut un bref mouvement de recul, comme si elle n’avait aucune envie de s’approcher d’un truc pareil. Mais, se rappelant qu’il s’agissait de son métier, elle finit par s’avancer en traînant les pieds. Linde donnait toujours l’impression d’avoir la mauvaise réaction, au mauvais moment, comme si elle ne tenait absolument pas compte du monde qui l’entourait. Ce qui colla bien avec ce qu’on disait d’elle : une ordure sur le plan humain qui n’avait d’intérêt que pour sa propre personne. Elle rejeta en arrière ses longs cheveux marron, de la même couleur que ses yeux, avant de s’accroupir sur le cadavre.

Seth fut un instant impressionné par la facilité avec laquelle elle parvenait à toucher le corps, et d’approcher son regard à quelques centimètres de plaies béantes et pourries, au-dessus desquels des Vostournos ou des Vaututrices pourraient commencer à voleter. Elle examina un moment les dégâts, qui ressemblaient plus à la poubelle d’une boucherie en fin de journée, ou bien à une scène d’un film gore.

- « Ça a l’air d’aller mieux, pour toi, fit remarquer Seth, afin de détendre un peu l’atmosphère.

- Pas du tout, avoua Linde. J’ai toujours eu du mal avec la manipulation de cadavres qui puent. Quand j’étais à la fac, à chaque incision en travaux pratiques, ils nous sortaient des corps bouffés par les vers qui puaient leurs races. Je dégueulais tout le temps, pire qu’un Smogogo en pleine attaque Détritus. »

La criminologue se risqua à l’une de ses remarques peu fines, à laquelle la brigade entière commençait à avoir l’habitude.

- « En tout cas, je vais bien mieux que la nana à qui on a fait ça ! »

La voyant dériver, Seth s’empressa de rectifier le tir, en adoptant un air beaucoup plus sérieux et en ignorant sa dernière remarque. Il se racla la gorge, comme pour attirer l’attention de tous, avant de poser ses questions.

- « Et qu’est-ce que tu peux en dire ? »

Néanmoins, avant qu’elle ne puisse lui répondre, une voix forte s’éleva derrière eux. Dans une telle atmosphère de tension, le jeune inspecteur manqua de bondir en sursautant. Venant de la berge et du port de Carmin-sur-Mer, son supérieur, l’inspecteur principal Beladonis des forces de police internationales, se dirigeait vers eux.

Comme un seul homme, les agents de police se mirent au garde-à-vous et saluèrent leur chef, dont le visage avait été marqué par toutes les affaires sordides auxquelles il a pu voir, durant toutes ses années de service, à travers de nombreuses régions. Il réajusta son imperméable grisonnant et vieillissant, avant de s’adresser directement à Seth.

- « Bonjour, Seth. C’est elle, le corps qui a été retrouvé ce matin ?

- Oui monsieur, cela nous en a tout l’air. »

Beladonis soupira, avant de se frotter le visage avec les mains. Il ne pouvait pas supporter de voir de telles atrocités, et c’est la raison pour laquelle il s’était engagé dans la police, dès son plus jeune âge, afin de rendre la justice aux victimes. Il baissa la tête et observa un moment son plus fidèle partenaire, un Cradopaud, mais en réalité, il avait surtout besoin de se ressaisir.

Encore un merveilleux début de journée, ironisa Seth pensivement.

RamPaige
RamPaige
MP
21 mai 2017 à 16:49:10

CHAPITRE 3

Beladonis, en tant qu’inspecteur principal, fit signe à ses hommes de s’approcher, afin de faire une première constatation commune de la scène. Malgré toute son expérience, il évita de poser ses yeux sur le corps, sentant la nausée le menacer. Grâce à son type poison et à ses muscles, son Cradopaud parvint à farfouiller dans les zones à ordures, où les navires jetaient leurs détritus et leurs eaux usagées, en quête d’éventuels indices supplémentaires.

- « Alors, qu’est-ce qu’on sait de la victime ? Quelles sont vos premières hypothèses ? Vos intuitions ? s’enquit Beladonis.

- De toute évidence, elle n’est pas morte de cause naturelle, » déclara Linde en hasardant une blague des plus minables.

Personne ne rigola. La criminologue ne reçut pour réponse qu’un regard noir, de la part de toute la brigade, à commencer par Seth et Beladonis. Même le Luxray du jeune inspecteur secoua la tête de dépit, tout en grognant dans sa crinière. Comprenant qu’elle avait très mal choisi son moment pour tenter de faire l’intéressante avec sa plaisanterie stupide, elle plongea immédiatement ses yeux dans son bloc-notes et fit semblant de réfléchir, afin de cacher son embarras.

- « Euh… Corps d’une jeune femme, je dirai la vingtaine, cheveux blonds… D’après la lividité et la rigidité du corps, ça doit faire quelques jours qu’elle est dans cet état… Mutilée, torturée, en tout cas, c’est moche… »

Devant les regards hostiles, Linde se hâta de rectifier le tir et de reprendre son sérieux, se gratta un moment la tête avant de hausser les épaules, alors que toute la brigade tenta de digérer ce qu’ils venaient d’apprendre.

- « Ah oui, il n’y a pas assez de sang ici, ajouta-t-elle. Ce qui veut dire qu’elle n’a pas été tuée ici. On l’y a emmenée puis laissée là.

- Il y a également un détail qui m’interpelle… » intervint Seth.

Le jeune homme déglutit lorsqu’il dut faire un pas en direction du cadavre, à l’état de décomposition. Se dispensant de se rapprocher davantage, il pointa un doigt en direction du bras droit, qui avait été horriblement lacéré, comme si son tortionnaire avait pris soin de tout déchiqueter, avec l’aide d’un crochet ou d’un objet contendant et tranchant.

- « Ses bracelets… Elle porte encore ses bijoux aux poignets… finit-il par lâcher.

- Hmm… Je vois où tu veux en venir… murmura Linde.

- Exact. Si on a laissé ses bijoux, on pourrait déjà exclure le mobile financier, vous ne pensez pas ? » reprit l’inspecteur.

Beladonis se frotta le menton, songeant aux derniers mots de son collègue.

- « Hum, on garde ça en tête. Cela peut effectivement l’exclure mais ne faisons pas de conclusions hâtives dès le premier regard. Qui sait ? Ce ne serait pas la première feinte de l’histoire de la criminelle. »

Seth s’accroupit, fit fi de la puanteur nauséabonde digne d’un Grotadmorv, et examina les poignets de la victime. Même s’il n’était pas un spécialiste des bijoux de valeur, il savait néanmoins reconnaître quand ceux-ci n’étaient pas de la simple fantaisie ou bien du plaqué.

- « En tout cas, c’est que cette personne avait des moyens. Je ne suis pas sûr de pouvoir me permettre de m’offrir de telles choses, avec mon salaire. Et pourtant, je ne suis pas à plaindre niveau revenus, finit-il par dire.

- Si la victime était riche, pourrait-elle avoir des ennemis, à votre avis ? questionna Beladonis. Des rivaux ? Des gens malintentionnés, ou bien jaloux de sa réussite ? »

Linde eut un rire nerveux, et ôta le masque de protection qu’elle arborait sur le visage. Et le regretta instantanément lorsque cette insupportable odeur de pourriture lui assaillit, de nouveau, les narines.

- « À vous entendre, on dirait qu’on a affaire à la marraine de la Team Rocket, qui se serait fait plein d’ennemis parmi les Teams rivales… lâcha-t-elle.

- Je ne sais pas, se défendit Beladonis. Comme tout le monde pour le moment, je ne fais que supposer. En tout cas, ce qui est sûr, c’est ce quelqu’un ne devait pas vraiment l’aimer.

- Bon, très bien, reprit Seth pour remettre un peu de discipline, nous en reparlerons lors du briefing de cet après-midi lorsqu’on aura un peu plus d’éléments. Des policiers en uniforme ont déjà entreprit à interroger les personnes habitant dans le secteur, bien que je doute personnellement qu’ils aient pu voir quelque chose. »

Il jeta un œil à son calepin, tout en hasardant son regard par-dessus les rubans jaunes de la police. Puis il leva les yeux vers les rues de Carmin-sur-Mer, et vit une masse de gens à l’abri du danger, heureux, inconscients du fait que la mort pouvait se situer à quelques mètres d’eux. Ces Dresseurs de Pokémon, qui vaguaient à leurs occupations habituelles, comme la très grosse majorité d’êtres humains, voyaient le monde à travers des yeux normaux. Pas Seth. Lui, le voyait à travers des yeux d’un enquêteur à la criminelle. Il pouvait voir ce que le commun des mortels ne pouvait pas percevoir. La désolation, la tristesse, la violence, la cruauté, la haine… la mort.

- « On a également demandé au secteur informatique de nous faire parvenir les vidéos des caméras de surveillance dans un périmètre de dix kilomètres. Bref, autant vous dire qu’on aura du pain sur la planche, reprit-il.

- Bien. Seth, j’aimerais que vous dirigiez cette affaire, » annonça Beladonis.

Le jeune inspecteur acquiesça, bien qu’il s’attendit déjà à se faire propulser comme étant enquêteur principal. Ce qui signifiait donc devoir supporter, en premier plan, toute la pression que constituait ce genre de meurtre, donc un cadeau à double-tranchant. Si, par malheur, cela dérapait pour une raison quelconque, l’opinion publique n’aurait pas à chercher pendant longtemps le responsable…

- « Et ne nous décevez pas, Seth, poursuivit Beladonis. Moi, je vais devoir en tenir informé la presse, ainsi que monter le budget nécessaire au déploiement des officiers de police pour une affaire d’une telle amplitude. »

Beladonis soupira, tout en frottant de nouveau son visage. La caféine devait l’aider à tenir le coup, mais il donna l’impression de ne pas avoir fermé l’œil depuis au minimum plusieurs jours.

- « Tâchons d’être les plus discrets possibles. Vous savez à quel point la presse peut rapidement s’emballer. Il ne faudrait pas créer un climat de psychose sur la région, » finit-il par dire.

Victory_fire
Victory_fire
MP
21 mai 2017 à 17:27:23

Ah...je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce que ça finisse comme ça pour Lilie... :hap:

...Calme toi Victory...cette fic n'est pas "canon"... c'est plus un Spin off qu'une suite.... :peur:

Mais...je sens que je vais adorer le scénario de cette fic. :noel:

Benjyvee
Benjyvee
MP
21 mai 2017 à 17:42:15

Pauvre Lilie :-(
Il aurait mieux fallu mourir à cause du baiser mortel de Zéroïd :-(
Une enquête policière, j'aime bien^^

J'adore le début de cette fic, supers chapitres :noel:

Yoshi59[JV]
Yoshi59[JV]
MP
21 mai 2017 à 18:03:59

J'aime bien la tournure que ća prend, pauvre Lilie :(

Sinon, Seth n'est pas un perso' de Ranger ?

Raidvn
Raidvn
MP
21 mai 2017 à 18:05:59

Seth, Linde...fan de Fire Emblem ? :hap:
Super chapitres ! :bravo:
Hâte de lire la suite, j'aime beaucoup les enquêtes policières. :oui:

RamPaige
RamPaige
MP
21 mai 2017 à 19:03:17

Je savais que le passage du corps ferait grincer des dents, surtout pour les fans de Lilie :peur:

Sinon, Seth n'est pas un perso' de Ranger ?

Je n'ai jamais joué à Ranger donc je n'étais pas au courant que le perso s'appelait ainsi, pure coïncidence :noel:

Seth, Linde...fan de Fire Emblem ? :hap:

Pour Seth, je n'ai pas du tout fait le rapprochement avec celui de Fire Emblem, pour tout te dire :noel:

Pour Linde, en revanche, oui, le design physique de celle de Fire Emblem m'a inspiré, mais ce ne sera pas du tout la même chose niveau caractère et personnalité :noel:

Tant qu'on y est, un autre personnage aura aussi le nom d'un perso de cette série, mais avant que tu me le fasses remarquer, je n'y avais pas du tout pensé que ce serait le cas.

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
Stickers
?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Donphan, jblh, Yoshi59[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Boutique
  • Pokémon Soleil / Lune 3DS
    33.00 €
    36.99 €